RPG - Bluebell
« Bienvenue à Bluebell »


Bluebell est une des île d'un archipel français situé dans l'océan pacifique, mais aussi la seule et très grande ville de cette île, venez la découvrir !
 
UN ÉLÉPHANT SE SERAIT ÉCHAPPÉ DU ZOO ! ATTENTION À NE PAS VOUS FAIRE MARCHER DESSUS !

Partagez|

Du 2/12/2018 au 9/12/2018 : Voyage scolaire à Rome

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Promis petitfruit j'écrirai et tout mais flemme en gros je vais dire qu'ils sont à Rome pour une semaine ptdrrr je remets l'autre RP
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur

Dimanche 2 décembre, 21h : Un début difficile

Le voyage fut très long... 12h de vol, une bataille contre de vieux italiens n'ayant pas apprécié leur vol en compagnie de plus de trente adolescents, un abandon de la part de Juliette qui avait préféré retrouver Steven, une valise cassée, le repas pas encore prêt, oh ! Et puis Amaury et Mathilde ! Mathaury (qu'avaient-ils encore inventé là ?)... toujours collé l'un à l'autre ! Ça en devenait insupportable !
Peut-être était-ce simplement la fatigue, ce qui était sûr, c'est qu'Évangéline bouillonnait intérieurement. Comme si cela n'était pas suffisant, la Turenko ne faisait que se plaindre du froid, ils étaient arrivés il y a à peine une heure et ça commençait déjà.
Les chambres étaient choisies, les quatre garçons, Amaury, Robin, Steven et Thibault étaient ensemble et dans une autre chambre se trouvaient Leah, Evy, Clara, Oxanna, Mathilde et Juliette. En attendant l'heure du repas et une fois leurs affaires posées, tous décidèrent de visiter le lieu où ils logeraient pendant une semaine. Le groupe d'amis était assis, certains sur les deux bancs présents, d'autres par terre et encore certains debouts.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette n'avait pas spécialement apprécié le voyage. Passer 12 heures dans un siège lui avait détruit le dos et elle était morte de fatigue même si elle avait dormi quelques heures contre le Fontaine-Mazar. La presque totalité des adolescents, qui étaient tous franchement crevés, râlait dans son coin pour des raisons diverses et l'ambiance n'était pas la meilleure même si ce qu'ils avaient vu de l'Italie leur plaisait déjà. A part qu'il faisait froid, très froid, très très froid, beaucoup trop froid.
Evangéline râlait aussi, depuis le milieu du voyage d'ailleurs, et elle commençait sérieusement à peser sur les nerfs de la Turenko alors que les 6 amies s'installaient dans leur nouvelle chambre composée de 3 lits superposés, d'une table et des chaises, de deux armoires et d'une salle de bain attenante. Après leur installation, les 4 garçons et les 6 filles qui se connaissaient particulièrement avaient décidé de visiter l'auberge de jeunesse qu'ils allaient occuper puis, en attendant qu'on leur serve le repas qui commençait à se faire attendre, ils s'étaient installés dans le jardin où ils avaient le droit de passer du temps. Attendez? Le jardin? Le jardin alors qu'il fait au moins -200 degrés et qu'il faisait nuit? Ah bah oui, apparemment. Une nouvelle raison de râler pour Juliette qui voulait s'installer dans le foyer.

- On aurait pu rester dedans franchement. Pourquoi se peler le cul comme ça là? C'est ridicule.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Oh mais rentre si t'es pas contente ! T'es chiante, ils nous ont dit de nous habiller chaudement c'est pas notre problème si t'as pas écouté. répliqua froidement la Gautier, malgré le fait qu'elle aussi avait très froid
- Évy c'est pas grave. On est tous un peu fatigués... Puis c'est vrai qu'il fait pas chaud. Vous voulez pas qu'on se balade un peu ?
- Oh c'est bon tout le monde râle là de toute façon ! Te la joue pas médiatrice Mathilde.
- Oh bah excuse moi.
grogna à son tour la jeune fille, le se blottit ensuite contre son petit ami Mais t'as pas froid habillé comme ça toi ?
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Non ça va. mentit Amaury à sa petite amie car il ne voulait pas avouer qu'il mourrait de froid en sweat shirt et qu'il avait l'impression de congeler sur place.
- Non mais par contre commence pas à mal parler comme ça. intervint Juliette qui monta directement dans les tours quand Evy commença à agresser tout le monde.
- Juju, non... commença Clara qui sentait la dispute venir à plein nez. Et justement elle arriva bien vite sous les regards du groupe d'amis, dont Steven qui était assis à côté de la Turenko.
- C'est pas parce que ta valise a été défoncée dans l'avion que tu dois t'en prendre à moi ou à Mathilde, hein. On y est pour rien. Si t'es fatiguée va te coucher.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Oh mais tu tremble ! Tu veux mon écharpe ? proposa la sœur de Coralie en se serrant davantage contre son petit ami, elle en profitait d'ailleurs pour ignorer Evangéline

La pression monta à l'intérieur de la jeune fille. Elle s'énervait de plus en plus. Sa patience lui échappa légèrement...

- Et toi si tu as froid, demande à Sheri de te réchauffer ! C'est bien passé entre vous l'autre fois, quand tu as dormi chez moi.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Non, non, garde-là. Tu vas avoir froid après. Moi ça va, sérieux. répondit le frère de Clara alors que Juliette, qui s'apprêtait à se lever du banc pour se mettre face à Evy, fut rassise de force par un Steven qui la tira en arrière, bien qu'il n'était pas bien sûr de ce qu'Evangéline insinuait et de ce qu'il devait y comprendre.
- Qu'est ce que tu racontes? vociféra alors la Turenko d'une voix un peu moins assurée qu'avant et en fixant la Gautier des yeux l'air de dire, tu n'as pas intérêt à faire ça. Cependant, elle ne pouvait pas se laisser avoir comme ça, alors, elle continua: T'en as pas marre de faire ta petite capricieuse comme ça? Qu'est ce que t'as? T'es frustrée?
- Stop... gémit Clara en soupirant bien qu'elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait plus rien faire.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Bon bah crève si t'as pas froid. rétorqua la Valence d'un sourire malicieux, elle fronça les sourcils en voyant la pression monter entre les deux adolescentes

Évangéline haussa les épaules.

- Je suis peut-être capricieuse mais au moins je n'alterne pas entre mon ami d'enfance et une inconnue avec qui je parle par Google traduction. finit par lâcher la brune, une partie d'elle regrettait, et l'autre avait envie d'en rajouter encore plus... si la dispute avait fait taire une partie du groupe, même Amaury et Mathilde ne disaient plus rien après cette remarque
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury n'eut rien le temps de répondre à Mathilde car le conflit entre Juliette et Evy dérapait à une vitesse phénoménale. Comme la totalité des autres adolescents, ils assistaient à la scène sans rien dire, un peu choqués de voir que ces deux amies se déchiraient sûrement seulement à cause de la fatigue.
Juliette, quand elle reçut en pleine face la dernière attaque d'Evy, se retrouva comme bloquée. Elle se sentit mise à nue et sa réplique resta coincée en plein milieu de sa gorge alors qu'elle demeurait bouche-bée et qu'elle devenait presque livide. Elle ne s'attendait pas à cela, et elles sentait toutes ses paires d'yeux fixées vers elle et qui semblaient poser un jugement. Elle tourna alors sa tête vers Steven qui la toisait avec un regard noir et qui essayait de se contenir alors qu'il venait d'avoir la confirmation qu'il avait bien compris ce qu'il devait comprendre.

- Tu parles de Sheri? C'est avec elle que tu parlais par google traduction non? demanda Amaury dubitatif avant de s'exclamer: T'as couché avec la cousine d'Evy!?
- Mais ferme ta gueule pauvre débile ! s'emporta Clara en poussant violemment son petit frère qui n'aurait pas pu plus mettre les pieds dans les plats.
- Juliette, t'as fais ça? interrogea avec Steven en se levant avec une voix qui tremblotait tant il réprimait la colère qui montait en lui.

La Turenko avait l'impression d'être accusée. Elle avait l'impression que tout le monde voyait à l'intérieur d'elle et qu'elle dégoûtait Steven qui serrait la mâchoire et les poings en attendant sa réponse. Mais elle n'avait rien fait ! Elle n'avait rien fait ! Enfin.. si, elle avait fait quelque chose, mais c’était loin de ce que tout le monde pouvait imaginer. Pourtant, la gêne et ce trop pleins de sentiments en même temps ne lui permit pas de se défendre comme il le fallait. Alors un balbutia un non qui ne pouvait convaincre personne, même si elle disait la vérité.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde tomba presque lorsque Clara poussa son petit ami. Elle ne dit cependant rien. Elle se détache un petit peu de lui pour attraper la main d'Évangéline qui se retira aussitôt. La petite italienne étouffa un sanglot puis répondit d'une petite voix.

- Ce n'est pas ma cousine. répéta-t'elle en décomposant lentement chacun de ses mots tentant, comme elle le pouvait, de se calmer

Évy était loin d'être fière de ce qu'elle avait dit mais faisait tout pour le dissimuler. Dans les situations comme celle-ci, elle aimerait se réfugier dans les bras de sa mère mais, elle ne bougeait pas, comme tétanisée, la colère, la honte, la fatigue, tout ne faisait plus qu'un en elle.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Il y eu comme un duel de regards entre Steven et Juliette qui restaient face à face, l'un rongé par la colère et la déception et l'autre honteuse et désemparée. La Turenko tremblait presque et avait les larmes qui montaient aux yeux alors qu'elle voyait que le Fontaine-Mazar la toisait comme une moins que rien. Elle récupéra alors ses esprits, si on pouvait dire cela, et devant tous les autres adolescents qui regardaient la scène comme ils auraient pu regarder un film, elle s'approcha de Steven et, lui attrapant le bras, lui fit comme une imploration:

- Steven, je t'en supplie, c'est pas ce que tu crois. Arrête de me regarder comme ça. fit Juliette d'une voix tremblotante alors que Steven lui répondit d'une voix sifflante.
- C'est pas ce que je crois? Donc Evy raconte de la merde?
- Non, mais, attends, je...
- Pourquoi Evy aurait inventé un truc pareil? coupa le jeune homme en regardant la jeune fille de haut, de la haine dans le regard.
- Steven...
- Il s'est passé quelque chose, ou non?
- Je te jure que c'est pas ce que tu crois... continua Juliette qui commença à pleurer car elle se déchirait avec celui qu'elle aimait plus que tout mais aussi car tout cela se déroulait devant les autres qui devaient alors la prendre pour une (excusez-là du langage) salope.
- Tu me dégoûtes, Juliette. fit alors l'adolescent d'une voix très dure, aveuglé par la colère et la honte de passer pour une sorte de cocu devant tout le monde, avant de retirer violemment son bras. Tout à l'heure dans l'avion, ou même avant, tu pensais à ton américaine? Quoi que, tu sais quoi, je vais pas faire une scène devant tout le monde. Juste me parle plus, ça vaut mieux comme ça.

Steven quitta alors le groupe et pénétra dans l'auberge de jeunesse avant de claquer la porte brusquement, laissant une Juliette, en larmes, au milieu de tous les adolescents qui la regardaient, dubitatifs.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
La situation semblait soudain hors de contrôle, elle se sentait si bête, si nulle, si méchante. Tout cela n'aurait jamais eu lieu si simplement elle avait su se retenir. Ce sale caractère, beaucoup diraient qu'il est digne de sa mère ou du double de celle-ci... tout ce qu'elle savait, c'est que ce qui se passait là n'était pas du tout ce qu'elle aurait voulu voir.
Les larmes qu'elle tentait de retenir depuis trop longtemps finirent par sortir. Elle partit elle aussi, en courant. Vers où? Elle ne savait pas, elle ne connaissait pas ce lieu si grand. Pourquoi ? Ça non plus elle ne savait pas. Sûrement pour se cacher et pleurer ailleurs. Elle aurait voulu appeler sa mère, mais celle-ci travaillait. Elle sentait complètement perdue.
La voyant fuir, Mathilde décida de suivre sa meilleure amie. Elle fit quelques pas puis retira son écharpe pour la lancer en plein dans le visage de son petit-copain.

- Toi meurs pas c'est assez la panique comme ça ! lança-t'elle avant de partir à la poursuite d'Évangéline

Quelques mètres plus loin, elle réussit à la rejoindre. À peine lui avait-elle attrapé la main que la Gautier se blottit dans les bras de l'autre. Elles disparurent rapidement derrière un mur. Seules une paire de bottes était encore visible.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
C'était l'apocalypse parmi le groupe d'amis. Mathilde et Evy étaient parties d'un côté avec que la Gautier, en pleurs, semblaient réaliser ce qu'elle venait de faire, Steven, était parti de l'autre rempli de rage, Amaury qui mourrait de froid venait de se recevoir une écharpe en pleine tête, Juliette restait plantée là alors que son visage se souillait peu à peu à cause de ses larmes et les autres la regardaient sans ne rien savoir faire.
La Turenko se tourna alors vers où le Fontaine-Mazar était parti afin de le retrouver, s'expliquer, s'excuser... Mais elle ne pouvait pas rester comme ça. Voir qu'il la détestait, en ce moment-même, cela lui brisait le coeur. Elle pénétra alors elle aussi dans l'auberge de jeunesse, après avoir couru pour l'atteindre, et disparut à l'intérieur.
Clara, hors d'elle, se leva à son tour et rejoignit Evy et Mathilde. Quand elle vit que l'italienne était en larmes, la Davis lui lança un regard noir. C'était elle qui foutait la merde puis elle osait pleurer après?

- Je sais pas si c'est vrai ce que t'as raconté, mais c'est juste dégueulasse de le dire devant tout le monde. Je sais pas si tu te rends compte.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Évangéline était assise par terre, dans les bras de Mathilde. Elle marmonnait des choses incompréhensibles, déjà parce qu'elles étaient en italien mais aussi parce qu'elles étaient inaudibles, dans le cou de son amie. Elle entendit Clara mais cela ne fit que la faire pleurer davantage.

- Sono stufa, sono stufa... répétait la brunette d'une petite voix étouffée

La Valence regarda sa presque belle-sœur, son regard pouvait-être interprété comme un "laisse tomber ça sert à rien." ou un "c'est l'apocalypse", ou bien un peu des deux même. Bien sûr que non elle n'avait pas mesuré ce qu'elle avait dit, ou du moins, pas assez tôt. Si elle avait réfléchit, elle n'aurait jamais dit tout cela, si elle n'avait pas réfléchit du tout, elle serait restée fière de ses paroles. Mathilde préféra ne rien dire, son amie était tout de même en tort et il était déjà bien assez compliqué de la consoler.

- Elle est toujours là-bas Juliette ? demanda-t'elle simplement


Un moment de silence entre les adolescents... plus aucun n'osait parler. Une petite blonde prit la parole.

- Euh... j'ai pas tout compris... avoua doucement Leah dont la discussion était bien floue
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Non elle est partie essayer de recoller les morceaux avec Steven ! Nan mais sérieux qu'est-ce-qu'il t'as pris, là? On est pas censées être devenues des meilleures amies? C'est comme ça que tu traites tes meilleures amies? Tu les trahis et tu dévoiles leurs secrets dès que t'es fatiguée ou que t'as un pet de travers? s'emporta la soeur d'Amaury en regardant Evy avec un regard noir.

- Bah, en vrai... Nous non plus, hein... répondit Amaury en haussant les épaules alors que le bruit d'une porte qui s'ouvre puis qui se ferme à la volée et très violemment le fit se retourner. Il aperçut alors une Juliette en larmes qui revint vers eux et qui cherchait des yeux sa meilleure amie qui était bien trop occupée à engueuler la Gautier. Elle se dirigea alors vers le frère de celle-ci qu'elle connaissait depuis la petite enfance et prit place près de lui sur le banc. Etant un peu gauche et ne sachant pas vraiment ce qu'il devait faire, il entreprit alors de prendre la main de la Turenko dans la sienne avant de demander: Tu veux que j'aille parler à Steven? Ceux à quoi la jeune fille répondit par un non de la tête.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Chiudiamo un po' la bocca, cazzo. finit par beugler la jeune fille, n'essayant même plus de parler français
- Evy c'est pas après une heure à Rome qu'on est bilingues... mais laisse tomber ça sert à rien c'est pas la seule à sortir des trucs sans raisons valables. finit Mathilde en regardant la Davis

La Martel (tu sais pas les efforts que j'ai fait pour m'en souvenir) attendit un petit peu puis se leva. Elle prit place à côté de Juliette.

- Clara devrait revenir. Tu veux un câlin ? suggéra-t'elle après une petite hésitation, peut-être son geste pourrait-il consoler la Turenko...
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Commence pas à m'insulter dans une langue que je comprends pas, aussi. prévint Clara avec une voix quelque peu menaçante avant de tourner les talons. La dernière chose qu'elle dit à Evangéline fut: Bref... J'espère que tu vas t'excuser, au moins.

Puis elle retourna vers le groupe où elle tomba sur sa meilleure amie qui avait posée sa tête sur l'épaule d'une fille qu'elle ne connaissait pourtant pas beaucoup. La Davis s'approcha alors et, dès qu'elle arriva près de Juliette, prit la Turenko dans ses bras et entreprit de sécher ses larmes et de la rassurer.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Évangéline haussa les épaules, ce n'était pas la première fois que la fille d'Elena parlait italien devant ses amis, elle n'avait pas à l'esprit de réfléchir à la langue qu'elle parlait, ce qu'elle pensait sortait et puis rien d'autre.
L'heure du repas vint. Juliette avait réussi à rester dans la chambre sans que son absence soit remarquée par les professeurs. Steven, lui, était là. Il avait mangé silencieusement, comme la majorité du groupe. Évangéline était à table mais n'avait presque pas touché à son assiette. Dès qu'elle le put, elle se leva et remonta dans la chambre. Elle y vit Juliette, la face enfoncée dans son oreiller. Elle s'assit sur son lit, celui d'en face. Elle ne disait rien, elle fixait le mur placé devant elle. Quelques larmes glissaient le long de ses jours mais elle les essuyant silencieusement. Finalement, elle se tourne vers la Turenko.

- Juliette... je... pardon. J'aurais pas dû dire tout ça j'aurais dû me taire. Je sais pas ce qui m'est passé par la tête et j'ai honte et... et...

Elle éclata en sanglots, elle se rua dans la salle de bain, ferma la porte à clé et s'adossa contre la porte et ne dit plus rien, ne permettant même pas à Juliette de lui répondre.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
On lui avait dit d'y aller mais Juliette n'avait pas voulu se rendre dans la cafétéria, s'asseoir avec les autres, assumer leurs regards, faire comme si tout allait bien, être face à Steven et Evy, manger... Non, tout cela était bien trop pour elle. Elle avait profité du dîner pour aller prendre sa douche en première puis, en pyjama, elle était restée sur son lit, celui d'au-dessus de celui de Clara et en face de celui d'Evy et Mathilde. Elle avait passé toute la fin du dîner la face contre son oreiller, à pleurer, arrêter de pleurer et se dire que tout allait bien aller, puis pleurer de nouveau. Elle n'avait pas faim, loin de là. Tout ce qu'elle voulait, c'était se réconcilier avec Steven, et que les autres oublient ce qu'ils avaient entendu.
Soudain, alors qu'elle séchait peu à peu une nouvelle crise de larmes, elle entendit la porte s'ouvrir et elle devina au bruit que la jeune fille faisait (comme quoi elle connaissait parfaitement son amie) que c'était Evy qui venait d'arriver et qui s'était assise sur son lit. La Gautier entreprit alors de s'expliquer, de s'excuser, mais elle ne tint pas beaucoup et fondit en larmes assez vite, avant de s'enfermer dans la salle de bain sans que Juliette ne puisse dire quoi que ce soit. La Turenko redressa alors la tête mais elle n'eut aucune pitié pour les larmes de son amie. Après tout, tout était de sa faute. Elle se contenta de lui demander de sortir de la salle de bain.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Quand Mathilde et Clara remontèrent, Juliette était plantée devant la porte et demandait à Évangéline de sortir, ce que la jeune fille refusait catégoriquement. Sa meilleure amie décida de prendre le relais.

- Évy ?
- Non laisse moi !
- Mais pourquoi tu reste dans la salle de bain ? Viens. Tu vas pas dormir par terre.


Pas de réponse...

- Évangéline si t'ouvre pas je vais chercher un couteau en bas et j'ouvre moi même. s'impatienta la petite amie d'Amaury Allez s'il te plait ouvre. En plus on est fatiguées comme ça on se met en pyjama et on peut dormir. Ça sera mieux demain.
- Je peux te faire un câlin ?
finit-elle par demander
- Bah... oui. Mais faut que tu sorte.

Le verrou se tourna doucement, puis la porte s'ouvrit à la volée. La Gautier en sorti très vite et s'accrocha à... Juliette ?
Elle n'avait même pas pris le temps de voir qui est ce qu'elle enlaçait. Mathilde fronça les sourcils puis se mis à rire silencieusement. Attendant la réaction de la Turenko.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette était descendue de son lit pour se mettre devant la porte de la salle de bain afin de s'expliquer avec Evy dès qu'elle sortirait. Elle lui en voulait, c'était sûr, mais la Gautier était une de ses meilleures amies et elle n'avait pas besoin de la perdre, en plus de Steven. Cependant, quand la porte s'ouvrit enfin, la fille d'Elena sembla la confondre avec Mathilde et lui tomba dans les bras. La Turenko grimaça alors et, sans pourtant repousser l'adolescente, demanda d'une voix un peu sèche:

- Tu joues à quoi, là?
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Elle releva doucement sa tête, se demandant bien pourquoi Mathilde avait la voix de Juliette. Voyant qu'elle n'était pas dans les bras de celle qu'elle pensait, elle aurait pu se retirer mais, bien au contraire, elle se blottit plus fort dans les bras de la roumaine mais elle ne répondit pas pour autant.
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette n'avait pas envie d'en vouloir à Evy, non, loin de là. Elle avait besoin d'elle, de sa meilleure amie. Alors elle resserra son étreinte sur la Gautier alors que de nouvelles larmes se mirent à couler sur ses joues.

- Pourquoi t'as dit ça? demanda la roumaine dans un sanglot.
avatar
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde s'assit sur le lit d'Evangéline afin d'écouter la conversation entre les deux filles.

- Je sais pas. J'ai fait n'importe quoi comme d'habitude. finit par lâcher la fille d'Elena, bien honteuse de ce qu'elle avait fait
avatar
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette se décolla d'Evy et essuya ses larmes. Elle savait que son amie s'en voulait réellement, qu'elle n'avait pas dit cela pour lui faire du mal. Elle était prête à lui pardonner, bien qu'elle allait longtemps garder dans l'esprit ce qu'Evangéline avait balancer devant tout le monde.

- Je... c'est pas grave. Enfin, si, c'est grave... Mais... j'espère que Steven va me pardonner. Et, je t'en supplie. Dis leur la vérité. Laisse pas une image de moi comme ça planer.

C'est alors que Leah et Oxanna remontèrent à leur tour.
Contenu sponsorisé

Du 2/12/2018 au 9/12/2018 : Voyage scolaire à Rome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Le "tram"de caen au garage en 2018
» N°2017 2018 GMC JIMMY
» Notre mariage le 19 mai 2018
» Dossier : Réforme du contrôle technique 2018
» Calendrier meeting 2018 (mise à jour le 10/04/2018)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Bluebell :: ► Autres destinations :: ∞ L'Europe-