RPG - Bluebell
« Bienvenue à Bluebell »


Bluebell est une des île d'un archipel français situé dans l'océan pacifique, mais aussi la seule et très grande ville de cette île, venez la découvrir !
 
UN ÉLÉPHANT SE SERAIT ÉCHAPPÉ DU ZOO ! ATTENTION À NE PAS VOUS FAIRE MARCHER DESSUS !

Partagez|

20/10/2018: L'accouchement de Pamela

Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Samedi 20 Octobre 2018: La naissance de Tessa et Illona



Jusqu'au terme. La grossesse de Pamela avait duré jusqu'au terme ! Ou presque. 8 mois et demi. Mais, pour elle, c'était comme le terme. Il fallait dire qu'elle croyait qu'elle allait accoucher bien plus tôt, car on dit souvent que les grossesses gémellaires se terminent souvent prématurément et qu'elle en avait eut l'exemple plusieurs fois avec son entourage. Mais pour elle, que nenni. Ses filles n'avaient pas vraiment eu l'air de vouloir monter le bout de leur nez plus tôt que prévu.

***

Il était environ minuit quand un Dereck, qui ne savait pas encore qu'il allait terminer en punching ball, se gara devant l'hôpital de Bluebell avec, à l'intérieur de sa voiture, une Pamela qui se plaignait déjà énormément de la douleur et qui s'exclamait qu'en fait elle ne voulait plus accoucher ni avoir d'enfants ni rien du tout. La jeune femme n'était pas du tout habituée à une telle douleur et elle n'avait que très peu suivit les cours d'accouchement auxquels on lui avait conseillé d'assister, alors, elle se tordait déjà de douleur en râlant sur Dereck comme s'il pouvait faire quelque chose. L’américain sortit de sa voiture et aida sa femme à faire de même avant qu'ils ne se rendent au service maternité du centre hospitalier où Pamela fut directement prise en charge.

***

On lui avait posé la péridurale dès son arrivée car, malgré ses complaintes intempestives, Pamela s'était finalement déclarée plutôt dure à la douleur, en ne se rendant à l'hôpital que lorsque son accouchement avait plutôt bien démarré. N'avait-elle pas fait attention à ses contractions ou avait-elle pris sur elle car elle redoutait depuis toujours le moment X de l'accouchement? Les sages femmes annoncèrent qu'elle était très courageuse et forte, qu'elle avait su gérer des douleurs que beaucoup de femmes n'auraient pas supporter chez elles. Dereck quant à lui comprit directement qu'elle ne s'était déclaré si tardivement que parce qu'elle avait peur de devenir mère. Comme si l'action ne pas accoucher faisait partie des possibilités qui s'offraient à elle.

***

Cela avait commencé par des râlements. Puis par des plaintes. Puis des soupirs de douleurs. Puis des plaintes, encore des plaintes, des: Dereck j'en ai marre, des: Dereck je veux rentrer, des: Dereck je veux-ci, des: Dereck je veux-ça, des: Dereck envoie un message à ma mère, des: Dereck donne-moi ça, des: Dereck appelle les sages femmes, des: Dereck j'ai mal, des: Dereck j'ai faim oui je sais que j'ai pas le droit mais donne moi un gâteau comment ça non, des: Dereck tu vas où non tu vas pas boire un café tu restes là, des: Dereck ça fait combien de temps qu'on est là, des: C'EST DE TA FAUTE TOUT CA DERECK. Puis cela avait continué par les craintes qu'elle enfouissait au fond d'elle depuis longtemps. Des: je serai une mauvaise mère, des: je ne vais pas y arriver, des: j'ai peur de ne pas les aimer, des: et si je ne faisais pas la différence entre les deux, des: et si elles sentaient que j'ai détesté ma grossesse, des: et si elles ne m'aimaient pas plus tard, des: on appelle laquelle Tessa et laquelle Illona, et si on se trompait et qu'on appelle Tessa celle qui se sentait Illona et si je perturbais la vie de mes bébés dès la naissance en leur donnant le mauvais prénom, des: et si elles ne me ressemblaient pas. Et c'était reparti pour des: j'ai mal, des: pourquoi elle marche pas la péridurale, des: je ne veux plus accoucher puis des crises de larmes comme si le plus beau jour de la vie de la plupart des femmes était en fait un cauchemar pour Pamela.
Les sages femmes faisaient de leur mieux pour cette maman qui craquait complètement sur son lit d'hôpital. On lui donna un calmant, on essaya de la rassurer mais rien à faire, décidément ce n'allait pas être elle le cas le plus facile de leur carrière. Et il y avait Dereck, qui assistait à cela, impuissant.

***

Vint le moment de la naissance, la vraie. Pamela était à bout de force, elle vivait la pire journée de sa vie, elle se demandait si elle se transformer en la plus belle quand elle verrait le visage de ses filles, comme sa mère lui avait dit. Dereck lui tenait la main, l'encourageait comme il pouvait...
Puis la première des jumelles vit le monde. Et revoilà la fameuse question, qui était Tessa, qui était Illona? Dereck avait eut une idée, la plus lourde se nommerait Illona, et la plus légère Tessa. C'était ce qui était décidé. Alors il fallait attendre la deuxième, attendre la pesée. On posa alors le bébé sans nom sur le ventre de Pamela qui ne se mit pas à pleurer, car elle pleurait déjà. Elle regarda ce petit être, la chair de sa chair, celle qui allait l'appeler maman et qui devait devenir la prunelle de ses yeux. Elle n'osa presque pas la toucher, elle avait peur, le bébé avait l'air fragile. Était-ce normal? De ne pas oser prendre son bébé dans ses bras? Mais il était où, l'instinct maternel, alors que Dereck s’extasiait devant le petit alien rose qui hurlait sur sa mère? Et puis, pourquoi la première phrase de Pamela fut "Elle est rousse? Mais pourquoi elle est rousse, je suis pas rousse moi ! Je savais qu'elles allaient pas me ressembler ! L'autre aussi elle va être rousse?" et non pas le traditionnel "Mon bébé, mon petit bébé je t'ai attendu pendant tellement longtemps.".
On lui retira alors sa première fille, afin de l'examiner, la peser... Et le calvaire continua, il fallait pousser de nouveau. La deuxième petite fille naquit 7 minutes après la première. Elle était un peu plus rose, un peu plus criarde. Quand on la posa sur sa mère, celle-ci, sous le regard insistant de Dereck osa enfin la prendre contre elle afin de la bercer. Et puis, le constat, elle était rousse aussi. Bon... Pamela n'allait pas faire d'autres réflexions, elle ne voulait pas plus passer pour une mauvaise mère qu'elle ne le passait déjà. Elle avait l'enfant contre elle alors que Dereck regardait la première se faire peser, elle se disait qu'elle allait peut-être y arriver. Mais ses larmes ne séchaient pas.

***

On pesa les deux nouveaux-nés, et là, surprise, elles faisaient exactement le même poids. Cela n'arrive jamais ! s'exclama une sage femme alors que la Haylie pleurait de nouveau, c'était à se demander où toutes ces larmes étaient stockées. Ainsi, qui était Tessa, qui était Illona? Leur nom allait-il être donné au hasard, grâce à am stram gram? Dereck était complètement désemparé, partagé entre le bonheur intense qu'il ressentait et la vision de sa femme qui ne sortait plus de sa crise de larmes. Tessa, Illona, Tessa, Illona, Tessa, Illona. Pendant deux minutes, Pamela se demanda même s'ils ne devaient pas choisir de nouveaux prénoms face à cette situation. Puis, Dereck trancha. L'italienne n'était plus en état de rien, il se devait de prendre une décision alors que plusieurs sages-femmes s'occupaient des bébés et d'autres de la Haylie, au bout du rouleau. La première serait Illona. La deuxième serait Tessa. C'était aussi simple que cela.

***

"Ne vous inquiétez pas monsieur, c'est normal qu'elle réagisse de cette façon. Il faut juste lui laisser le temps de se reposer. Tout cela a été très éprouvant pour elle. Nous allons emmener vos petites filles en nursery le temps que votre femme reprenne ses esprits. Cela leur fera du bien d'être un peu en couveuse." avait fait une sage femme à Dereck, après le premier allaitement des petites alors que Pamela ne réalisait même plus ce qu'il se passait. Elle était maman? Ah oui. Et ses filles étaient rousses. Et elles faisaient le même poids, donc on se saura jamais qui étaient réellement Tessa et Illona à l'origine. Dereck était heureux, il avait pris plusieurs photos. Et elle? Elle était maman? Ah oui.
L'américain s'approcha alors de sa femme qui avait été transférée dans une chambre. Il lui caressa les cheveux, et déposant un baiser sur son front, lui annonça seulement qu'elle pouvait se reposer, maintenant. Que c'était fini. Ou plutôt que cela commençait. Et que malgré tout ce qu'elle pouvait penser, elle avait été très bien dans son rôle.


Dernière édition par Pamela Haylie le Dim 21 Oct - 22:34, édité 3 fois
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Il était environ 4h45, Elena était là depuis 19h, de longues heures... Si travailler de nuit n'était jamais reposant, cette fois là, ça l'était encore plus. Elle était épuisée, elle ne pensait d'ailleurs pas pouvoir l'être autant ! À un tel point qu'elle avait préféré réveiller son époux pour qu'il vienne la chercher, elle récupérerait son véhicule en début d'après midi. Comme à son habitude, elle finissait par aller voir les nouveau-nés, elle trouvait cela fou, ces petits bouts de personne vivant leurs premières heures, qui grandiraient bien trop vite aux yeux de leurs parents... elle se souvenait de ses enfants au même moment, un souvenir gravé et pourtant si flou, Évangéline était déjà plus grande qu'elle, Nathan n'était plus allaité, et dire qu'ils ont été si petits, si fragiles, elle craignait à chaque instant de les blesser, ou même de les perdre au milieu de ce monde bien trop grand pour eux... et cette crainte de mal faire avec son aînée, elle était si jeune, elle s'est plusieurs fois demandé si elle était capable d'assumer cette maternité, si son divorce ne signifiait pas qu'ils étaient trop jeunes, qu'ils s'étaient trop précipités, tant de questions pour une si petite chose et que beaucoup s'étaient sûrement déjà posées.
Alors qu'elle s'avançait, deux petites filles retinrent son attention, Tessa Smith et Illona Smith. Une paire de jumelles portant le même nom que son beau-frère, assez comique comme situation ! Elle décida d'envoyer un message à sa soeur jumelle.

Spoiler:
 
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Le téléphone de Dereck se mit à vibrer, dans la poche de son blouson qui était posé sur une chaise dans la chambre de Pamela. Cependant, celle-ci venait de s'endormir après cette nuit qui avait été très difficile physiquement et émotionnellement. Le Smith en avait alors profité pour enfin sortir prendre l'air, souffler un peu et boire un des cafés sans goût d'une machine de l’hôpital. Son gobelet dans la main, il était assis sur un banc, dans la cour de l'hôpital et regardait le soleil. Il pensa soudain à envoyer un message à ses proches afin de prévenir de la naissance des jumelles, c'est à ce moment-là qu'il se rendit compte qu'il avait oublié son smartphone. Il haussa les épaules, tant pis, il rédigera le message à son retour dans la chambre. Personne ne répondit donc au SMS d'Elena.

Une sage-femme entra dans la nursery afin de veiller sur l'état des bébés qui s'y trouvaient en attendant que leur maman ne se repose. Elle s'approcha alors d'Elena, une collègue infirmière qu'elle connaissait bien car elle venait souvent discuter avec les sages-femmes.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Oh, salut ! Tu vas bien ? sourit l'italienne en voyant sa collègue Euh... dis moi, tu sais qui c'est ces petites puces ? Elles ont le même nom que mon beau frère je suis en train de me demander si ma soeur viendrait pas d'accoucher. Je suis tellement morte j'arrive pas à réfléchir !
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Ces deux petites là? Elles sont nées y'a une heure environ. On les a mises ici pour que leur mère se repose. Elle a vécue le pire moment de sa vie, la pauvre. Une vraie hystérique qui n'a pas arrêté de pleurer car elle ne savait pas quel bébé s'appelait comment et parce que ses filles étaient rousses et non blondes. Je te jure les hormones ça fait des ravages. On lui a donné un calmant, elle doit dormir là. Son pauvre mari, il ne savait plus quoi faire. Mais, bon, les petites sont en bonne santé. C'est plus la mère qui a souffert.


Dernière édition par Pamela Haylie le Sam 20 Oct - 22:58, édité 1 fois
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Oh bah ça peut tout à fait être ma soeur alors ! se moqua-t'elle, imaginant parfaitement la jeune femme dans cette situation Bon, je suis désolée mais je vais t'abandonner j'ai vraiment besoin d'un café et mon mari ne devrait pas tarder !
La blonde sortit en direction de la salle de repos où l'attendaient patiemment sa tasse et la cafetière, elle marchait d'un pas... particulier... un subtil mélange entre une personne déterminée et un zombie... Elle s'arrêta en voyant le Smith devant la machine à café.
- Oh t'es là ! Salut !
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Dereck sortit de ses pensées en entendant la voix de sa belle-soeur. Il se tourna vers elle et lui sourit. Il avait l'air bien fatigué. Son visage était cerné.

- Oh Elena ! Tu travaillais cette nuit? Ou tu viens de commencer?
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Vu mon état heureusement que j'ai fini... j'attends Carl là. Alors cette première nuit de papa ?

La Baylor sourit, elle se demandait même qui était le plus épuisé entre elle et lui. D'après sa collègue, la nuit n'avait pas été éprouvante que pour elle...
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Dereck haussa les épaules et fit une sorte de grimace avant de dodeliner de la tête. Il était partagé. Il était d'abord heureux, comme sur un petit nuage alors que ses deux princesses venaient de venir au monde, mais le calvaire qu'avait vécu Pamela le refroidissait un peu. Il avait peur qu'elle ne ressente pas le même bonheur que lui. Qu'elle garde un mauvais souvenir de ce jour qui aurait dû être merveilleux.
Il raconta alors à Elena la totalité des événements qui venaient de se dérouler. Pamela qui avait fait exprès de ne pas parler de ses contractions car elle ne voulait pas accoucher, Pamela qui n'avait cessé de râler avant de pleurer à chaudes larmes pendant deux heures complètes car elle craignait son futur rôle de mère. Puis les deux petites qui n'arrangeaient rien en étant rousses et en ayant le même poids, ce qui les rendait innommables.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Elena se mit à rire.
- Les hormones c'est magique ! Mais si elle s'inquiète c'est qu'elle les aime ses petites crevettes rousses. Après je sois t'avouer que ça m'a étonnée aussi. Au moins elles auront de beaux cheveux et ils auront une autre couleur que blond ou brun. rassura-t'elle Les accouchements c'est quand même un gros stress. Pour Évy d'un côté j'étais la plus heureuse du monde puis de l'autre j'avais peur d'être trop jeune, de pas réussir à concilier études et bébé, qu'on me juge de partout... même à un des oraux du bac j'en revois un qui a passé son temps à regarder mon ventre, genre il a jamais vu une femme enceinte. Bref... t'inquiète pas elle va se calmer faut juste qu'elle se remette de ses émotions. Puis, quand elles seront un peu plus grandes elles pourront aller un peu chez Tata Elena ça vous reposera.
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- T'as sûrement raison. Ça ne peut pas être pire que cette nuit de toute façon. répondit Dereck en riant doucement. Et je suis d'accord avec toi. Le roux ça peut être très joli. Tu veux monter voir Pam, un peu? Avant que Carl n'arrive?
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Elle est pas trop fatiguée ? Oh puis je veux bien. Un petit bisou avant de rentrer c'est rien. conclut la blonde D'ailleurs comme j'étais pas sûre que ce soient-elles j'ai pas dit bonjour à mes nièces !
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Elle dormait quand je suis parti mais elle s'est peut-être réveillée. hésita Dereck en rentrant de nouveau dans l'hôpital, Elena à ses côtés. Tu crois qu'on peut aller les voir, d'ailleurs? Je peux rentrer dans la nursery moi?
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Non tu les laisse seules avec leur destin. lâcha l'italienne en entrant dans la nursery avant de regarder son beau frère en souriant
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- Non mais j'en sais rien moi. Je sais même pas quand est-ce qu'on va nous les ramener dans la chambre. Je suis un peu perdu là en fait. Je suis surtout crevé, je crois.

Il avança dans la nursery et se pencha au dessus de ses filles qui semblaient dormir.

- En tout cas, elles sont plus calmes que Pamela. Ah et sinon, leurs prénoms, tu aimes bien?
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- T'en fais pas tu arrivera à un stade où en dormant 2h de suite tu auras l'énergie d'une personne ayant dormi 12h. Mais moi aussi j'en peux plus là, j'ai vu des petites Smith j'ai rigolé parce qu'elles s'appelaient comme toi mais jamais je me suis dit que Pamela aurait pu accoucher. Et c'est mignon comme tout Tessa et Illona. Au moins Illona n'en aura pas deux comme elle. J'aime beaucoup.
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Dereck se mit à rire quand Elena lui annonça qu'elle n'avait pas fait le rapprochement entre le nom des petites et Pamela. Il se moqua doucement d'elle puis lui demanda de lui prêter son téléphone, afin de prendre quelques photos des jumelles qu'il intégrerait dans le message qu'il allait bientôt envoyer à ses proches. Il prit quelques photos des deux petits anges, un sourire fier plaqué au lèvres, puis s'envoya les images avant de rendre son mobile à la Baylor. Il lui proposa alors de rejoindre Pamela.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsi, le jeune père et l'infirmière partirent en direction de la chambre où se reposait Pamela. Sans même attendre le Smith, Elena frappa doucement à la porte et l'entrouvrit. Elle passa sa tête dans l'ouverture en souriant. Elle vit que la blonde était éveillée.

- Coucou ! Je t'embête pas longtemps. Je viens juste te faire un petit bisou, de toute façon Carl arrive.
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Pamela, dont le cerveau était encore totalement embrumé et perturbé posa ses yeux sur sa soeur et se demanda pendant quelques secondes ce que faisait Justine dans à l'hôpital. Elle secoua ensuite la tête en réalisant que c'était Elena qui entrait dans la chambre et tendit les bras afin d'étreindre son aînée.

- Qu'est ce que tu fais là? demanda la jeune femme avec un petit sourire. Et il est où Dereck, encore?
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
- J'ai travaillé cette nuit, j'ai vu les filles sans même comprendre que t'avais accouché, je voulais me prendre un café puis j'ai vu Dereck du coup je suis venue avant de rentrer. D'ailleurs je sais pas où il est, il était juste derrière moi...

Dereck finit par arriver, ils discutèrent quelques minutes puis Carl arriva. La Baylor partit donc, assurant au couple qu'elle reviendrait une fois que la petite famille serait rentrée à la maison.
Contenu sponsorisé

20/10/2018: L'accouchement de Pamela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [maternité] Mon accouchement !
» Préparer son accouchement, de Sophie Gamelin
» Quand une doula sauve un accouchement...
» Pertes de sang après accouchement
» Mijoté de porc à congelé pour post accouchement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Bluebell :: ► RPG :: ∞ La ville :: ∞ Les RP's-