RPG - Bluebell
« Bienvenue à Bluebell »


Bluebell est une des île d'un archipel français situé dans l'océan pacifique, mais aussi la seule et très grande ville de cette île, venez la découvrir !
 
UN ÉLÉPHANT SE SERAIT ÉCHAPPÉ DU ZOO ! ATTENTION À NE PAS VOUS FAIRE MARCHER DESSUS !

Partagez

RP au collège-lycée Voltaire

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette se réveilla en sursaut alors qu'elle entendit son amie paniquer à côté d'elle. Elle se redressa et se frotta les yeux en poussant un petit geignement. Elle ne savait pas combien de temps elle avait somnolé mais tout ce qu'elle savait c’est qu'elle voulait dormir encore un peu. Son visage était toujours aussi pâle et bien que les nausées se faisaient un peu moins fortes, elle n'eut même pas la force de dire quoi que ce soit à Evangéline ou à Monsieur Ghizlan.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Le professeur d'EPS ne laissa cette fois-ci à Juliette pas le choix et lui demanda de se reposer à l'infirmerie. Elle semblait totalement épuisée, elle se leva tel un automate et, en partie soutenue par la Gautier, se rendit vers la petite salle où se trouvait un lit. À peine s'y était-elle posée qu'elle se rendormit. Evy resta quelques minutes à la surveiller puis, finalement, déposa un bisou sur son front avant de partir rejoindre sa classe.
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Une fois Juliette partie à l'infirmerie, le charmant monsieur Ghizlan reposa son regard sur ses élèves et semblait être attentif à tout le monde et personne en même temps. Mégane réfléchissait donc de nouveau au plan qu'elle avait monté, afin d'attirer son attention, même si elle ne comprenait toujours pas pourquoi elle avait tant envie qu'il s’intéresse à elle. Elle était sur la poutre, en train d'avancer. La Turenko, malade, avait eu toute l'attention du monde. Et si elle tombait, pas de très haut mais assez pour qu'il vienne s'occuper d'elle? La jeune fille était assez impulsive, et avant même qu'elle ne se rende compte que c'était une très mauvaise idée, elle s'était déjà laissée tombée de la poutre. Mais, ce qu'elle n'avait pas calculé, dans ce plan monté en à peine dix secondes, ce fut le craquement que fit sa cheville quand elle se réceptionna et la douleur qu'elle ressentit à la suite.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Quand elle revint, la fille d'Elena eut tout juste le temps de voir la Poisonel d'Orée tomber de manière assez théâtrale. Elle haussa un sourcil puis fit la conclusion qu'elle ne retournerait pas à l'infirmerie si ce n'était pour prendre soin de la roumaine endormie. D'autant plus que, lorsqu'un cri de douleur s'était échappé, monsieur Ghizlan s'était précipité à toute vitesse vers l'adolescente. Il ne s'était d'ailleurs sûrement jamais autant haté pour voir une élève blessé mais, cela, il ne l'avait même pas remarqué. Il s'accroupit directement à côté de Mégane, sous les yeux plein d'incompréhension de Mathilde qui, bien qu'étant juste à côté, n'avait strictement rien vu.

- Ça va Mégane ? Je peux regarder ton pied ? s'empressa le trentenaire qui, bien que penché sur elle, n'osait, pour le moment, pas toucher la jolie brune
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisonel d'Orée n'avait absolument pas prévu de se faire vraiment mal et, même si, évidemment, elle en rajoutait quelque peu, la douleur n'était tout de même pas bien agréable et elle commençait à se rendre compte que l'idée n'était pas si bonne. Quoi que... le beau professeur avait bien volé à sa rescousse, soit dit en passant.

- Non ça va pas j'ai vraiment mal. Faites quelque chose. se plaignit la jeune fille en rapprochant déjà sa cheville de son prof.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Même s'il se disait que cette journée commençait de manière vraiment particulière, pas forcément la meilleure, le trentenaire était totalement focalisé sur la blessure de sa nouvelle élève. Il prit délicatement le pied de la brune et regarda quelques secondes, sans vraiment la toucher, de peur de la faire souffrir davantage. Il se tourna ensuite une nouvelle fois vers elle, lui adressant un timide sourire se voulant rassurant ou bien encourageant, il ne savait pas vraiment...

- Tu peux poser ton pied ? Je vais t'aider à te relever. affirma-t'il tout en se mettant debout et en lui tendant la main
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Quand il lui afficha un sourire, Mégane ne put que se dire qu'elle avait bien fait de tomber, même si elle commençait vraiment à avoir mal. Elle attrapa alors la main que son professeur lui tendait et s'appuya de tout son poids dessus afin de se lever. Cependant, une fois debout, et comme par hasard, elle perdit plus ou moins l’équilibre (en fait elle n'avait même pas été debout qu'elle avait basculé, son pied ne pouvant toucher le sol sans la faire souffrir) et elle ne put atterrir sur ce monsieur Jizman qui lui faisait tant d'effet.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Le professeur s'aggripa à son élève afin de la rattraper. Il l'aida doucement à se relever et commença à avancer avec elle.

- On va aller tranquillement à l'infirmerie. Je te donnerai de la glace à mettre sur ton pied. Tu pourras aussi garder un oeil sur Juliette d'ailleurs. suggéra-t'il en riant, un rire, encore une fois, légèrement gêné

Il se sentait bien idiot à ce moment là. Il enseignait depuis plusieurs années désormais, il allait avoir 32 ans dans quelques mois seulement et, pourtant, il perdait ses moyens face à une gamine qu'il n'avait jamais vue auparavant. Cela lui passerait vite, peut-être, il l'espérait... il le fallait. Elle était simplement blessée et il se devait de l'aider.
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisonel d'Orée, qui continuait de s'appuyer totalement sur son professeur de sport, lui afficha un grand sourire. Il semblait fébrile et, même si ce n'était peut-être pas à cause d'elle, ou tout du moins seulement car elle s'appuyait de tout son poids sur lui et non pas car elle lui faisait un quelconque effet, après tout il ne fallait pas rêver non plus, elle trouvait que cela lui donnait un certain charme, que ça le rendait même plutôt mignon.

- Je pense qu'elle dort, Juliette. C'est triste, je vais me retrouver toute seule. affirma la jeune fille avec une petite moue, tout en se disant que finalement, son prof allait la laisser à l'infirmerie et qu'elle aurait pu passer plus de temps à au moins le regarder si elle n'avait pas eu cette idée débile.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Le trentenaire hésita quelques secondes. Finalement, il lui suggéra de rester assise près de lui pour la fin du cours, il pouvait très bien aller chercher la glace seul. L'adolescente ne se fit pas prier. Il aida donc Mégane a s'asseoir au sol puis parti rapidement vers l'infirmerie où, effectivement, Juliette dormait profondément. Il revint rapidement avec le morceau de plastique froid. Le cours continua puis se termina. Il ne restait plus beaucoup de temps, néanmoins, cela n'empêcha pas la grande blessée de monopoliser un peu plus l'attention de son professeur. D'abord la douleur qui ne s'estompait pas, puis l'impression que sa cheville gonflait et enfin la glace qui n'était plus froide. À dix heures, tous partirent. Juliette termina la journée, même si elle était épuisée et Mégane continua de boiter, une belle entorse allait l'accompagner pour quelques temps désormais. Elle était dispensée quelques semaines mais avait déjà prévu de venir la semaine suivante, histoire que le beau monsieur Ghizlan n'oublie pas son existence.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur

Mercredi 30 janvier 2019 : Une simple douleur...

Plus le temps passait, moins Juliette se sentait bien. Elle n'avait pas mangé correctement depuis plusieurs jours, elle s'affaiblissait à vue d'œil, la tristesse se lisait continuellement sur son visage, elle semblait entièrement vide de l'intérieur. Comme si cette souffrance ne suffisait pas, celle qui détruisait peu à peu son coeur, la douleur semblait devenir également physique. D'abord une simple gêne dans le bas du ventre lorsqu'elle s'était elle s'était levée ce matin là. Lorsqu'elle arriva au lycée, peu avant 8h ce dérangement se voulait légèrement plus présent, rien de vraiment alarmant pour le moment. Cela n'avait évidemment pas échappé à Évangéline qui s'inquiétait beaucoup pour son amie depuis plus d'un mois déjà. Lors de la première heure, elle semblait mal en point mais pas vraiment plus que ces derniers temps, peut-être n'étaient-ce encore que ces nausées incessantes. Lorsque la roumaine affirma qu'elle avait "juste un peu mal au ventre", la plus jeune ne chercha pas d'autres justifications, celle-ci semblait confirmer ce qu'elle pensait déjà. Pourtant, quand il fallut à 9h se rendre en cours d'histoire, le visage de son amie se crispait de plus en plus. Chose que même leur professeur avait remarqué, il lui avait donc directement suggéré d'aller se reposer à l'infirmerie plutôt que de subir cette heure qui risquerait de lui paraître encore plus longue que d'habitude. Elle refusa en disant, encore une fois, qu'elle se sentait bien, ou du moins, pas trop mal.
Ainsi, le cours commença. Il y avait plusieurs absents ce jour là, Pierre, le meilleur ami d'Amaury, qui était malade mais également Mégane qui, de son côté, n'avait pas prévenu. La Poisonel d'Orée n'hésitait pas à dire à qui veut l'entendre qu'elle s'était grièvement blessée le jeudi précédent, peut-être n'avait-elle pas vu l'intérêt de se présenter ce matin là, sa petite entorse la faisait tant souffrir. Ses amis la connaissaient bien, ils pensaient donc que l'adolescente était simplement en train de terminer sa nuit, sans se soucier des cours qu'elle manquait. Sécher était une habitude, il y avait donc peu de chances de la voir arriver en retard, surtout pour un cours de ce cher monsieur Lafaye avec qui elle ne s'entendait absolument pas.
Pamela Haylie
Pamela Haylieou un vrai rayon de soleil
Humeur : J'ai pas signé pour deux bébés moi
Autre compte : Janessa Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Le coeur de Juliette semblait vide, ou plutôt empli de tristesse depuis l'anniversaire de Steven. Cette fameuse soirée où elle l'avait vu... elle ne préférait pas y penser. Depuis, ce fut comme si elle s'oubliait. Elle ne mangeait plus, à part peut-être un demi yaourt quand Evy l'y obligeait, elle ne ressentait même pas la faim et avait l'impression que ses nausées étaient de plus en plus présentes. Elle ne savait même pas comment elle faisait pour tenir. Peut-être grâce à sa vision des événements qui changeait au fil des jours. En effet, elle avait de plus en plus l'impression d'abriter la vie. Elle songeait même à annuler l'avortement, en parler à sa mère, devenir mère elle-même. Elle se demandait si c'était fou ou impossible. Si elle allait être heureuse avec un enfant, si elle allait rendre un enfant heureux, si elle pouvait avoir un enfant. Tout était bien trop compliqué, la logique aurait voulu qu'elle attende un âge raisonnable pour être mère. Pourquoi avait-elle l'impression de changer d'avis? Peut-être aussi car cet enfant, enfin... ce futur enfant car ce n'était pas encore un enfant, c'était un bout de Steven. Steven qu'elle était désormais sûre d'avoir perdu à tout jamais. Elle n'avait plus que quelques jours pour se décider, elle doutait énormément, elle avait peur et elle ne savait pas à qui parler.
Cependant, ce jour-là, son cerveau semblait plus focalisé sur autre chose. Une douleur dans le bas ventre qui ne la quittait plus depuis son réveil et qui n'allait pas en s'amenuisant. Au début cela ne l'inquiétait pas, elle se disait que c'était normal, peut-être car elle ne s'était pas assez alimentée ces derniers jours. Alors, avant d'aller au lycée, elle avait mangé un yaourt. Yaourt qui n'était d'ailleurs pas resté longtemps dans son estomac, ses nausées étant revenues au grand galop. Mais plus le temps avançait, plus elle se demandait ce qui se passait à l'intérieur d'elle-même. Et elle ne savait pas à qui en parler. Ce fut quand elle se déplaça jusqu'à la salle de M.Lafaye qu'elle sentit comme une douleur foudroyante. Pourtant encore une fois, elle répondit qu'elle n'avait rien. En même temps, que pouvait-elle bien dire sans dévoiler sa grossesse et le fait qu'elle ne mangeait plus? Une fois assise, près du couloir et non de la fenêtre car Mégane et Pierre n'étaient pas là et qu'Amaury en avait profité pour s'asseoir à côté de Mathilde, la Turenko posa une main sur son ventre et sa tête sur son autre bras qu'elle avait posé sur la table.
Elena Haylie
Elena Haylieou commère jusqu'au bout des ongles
Autre compte : Justine Haylie
Voir le profil de l'utilisateur
Le cours avait commencé depuis peu, il fallait avouer qu'Antoine doutait du calme de celui-ci, l'ambiance qui y régnait était étrange, il s'attendait aussi à ce que Juliette sorte d'ici peu de temps pour se rendre à l'infirmerie. À peine avait-il ouvert la bouche que la porte s'était violemment ouverte.

- Bonjour monsieur ! beugla une jolie brune d'un grand sourire. Sans même écouter la réponse que le professeur aurait pu lui donner, elle se dirigea vers sa place habituelle où était déjà assis Amaury. Elle lui lança un regard foudroyant puis s'installa sur la chaise où aurait dû se trouver le Davis, ce qui lui permis de décaler sa table au milieu du passage, s'éloignant ainsi de sa soeur et se rapprochant de son amie.

Evy n'avait même pas fait attention à l'arrivée fracassante de Mégane, il fallait dire qu'elle ne suivait pas grand chose en ce jour. Elle était penchée sur Juliette qui commençait à réellement l'inquiéter, d'autant plus que la jeune fille lui avait avoué à demi-mot ne pas être sûre de vouloir avorter, qu'elle craignait ce moment, qu'elle avait l'impression d'avoir un bébé. Elle se crispait de plus en plus, tenait son ventre. Lorsqu'elle poussa un petit gémissement, elle posa sa main sur son épaule qu'elle frotta doucement. La Turenko semblait à la fois souffrir et somnoler, Evy tenta donc prudemment de la faire revenir à elle

- Ju', sérieux, il faut que tu ailles à l'infirmerie là, ça va vraiment pas.
Contenu sponsorisé

RP au collège-lycée Voltaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Sujets similaires

-
» Énigme n°29 - Le Chrismale de la Collégiale de Mortain
» Cartable/sac pour le collège, quel choix ?
» Collège Royal de l'Enseignement Militaire Supérieur(CREMS)
» eduquer nos enfants dans la sv...
» colle sous une moquette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Bluebell :: ► RPG :: ∞ La ville :: ∞ Les RP's-