RPG - Bluebell
« Bienvenue à Bluebell »

- la v3 est là !
- bug avatar à fixer + cate description


Bluebell est une des île d'un archipel français situé dans l'océan pacifique, mais aussi la seule et très grande ville de cette île, venez la découvrir !
 

Partagez|

→ Adelaide, Australie, maison des Palmer-Webber

avatar
Tina.
Humeur : asma tki
Autre compte : Faith Hopkins
Voir le profil de l'utilisateur
518 Abbey Moon lane, Adelaide, Australia



Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 
avatar
Tina.
Humeur : asma tki
Autre compte : Faith Hopkins
Voir le profil de l'utilisateur
Jeudi 23 février 2017

- « Tu peux pas savoir comment je suis excitée de t'avoir ici, vraiment ! » la jeune femme se cambra, pour ramasser une fleur sur son chemin « Eh.. qu'est-ce que tu fais là toi ? » puis, elle se retourna vers son interlocuteur « La nature ici est tellement belle, t'as vu ça ? Adelaide n'est pas vraiment la ville la plus verte je dois l'admettre, mais le fait de vivre ici, un peu à l'écart de la ville, te donner plus d'opportunité d'avoir de la végétation autour. » elle fit un moment de pause avant de reprendre « D'ailleurs, en parlant de ça, on a eu un problème de chenilles ! Des chenilles partout. Je n'étais pas du tout sereine à l'idée qu'Axel allait jouer avec. Bon, Mark a appelé quelqu'un et tout revient à l'ordre, quoiqu'il y en ait quelques unes restantes par-ci, par-là. » elle jetait des coups d’œil à droite, à gauche « Mais elles sont inoffensives, hein. » elle laissa échapper un petit rire, pour rassurer son interlocuteur.

Les deux personnes s'approchaient de la porte d'entrée de la grande maison. Ce n'était pas une porte habituelle, mais plutôt une sorte de baie vitrée. La blonde poussa la porte, et laissa passer son invitée, sans oublier les explications.

- « Pardon encore de t'avoir fait faire tout ce détour par le jardin, mais la porte de devant est bloquée, faudra qu'on appelle un service de réparation. Dieu que ça coûte cher ici ! Cent cinquante dollars pour remplacer une porte, t'arrive à le croire ? Apparemment ils ont beaucoup de problèmes du genre dans le coin, donc très logiquement les prix sont en hausse. Rentre, j't'en prie. »

La brune s'avança doucement à l'intérieur, ayant quelque peu de mal à tirer ses deux valises toute seule.

- « Cent cinquante ? J'imaginais pas ça aussi cher ! Pour le peu de pubs que j'ai pu voir à Melbourne, ça n'avait pas l'air aussi élevé. » elle s'arrêta un instant « Tu pourrais m'aider avec cette valise steuplait ? »
- « Oh oui, pardon, excuse moi. » elle prit la valise et s'écria soudainement « Axel, devine qui est là ! »

Un bruit se fit entendre de loin, comme quelqu'un criant « tata, tata », et tout d'un coup, un petit blondinet, pas plus haut que la poignée de porte arriva au pas de course.

- « Tata, tata ! » il serra les jambes de la brune, étant la hauteur à laquelle il lui arrivait.
- « Axel, mon doudou, comment ça va bonhomme ? Dis-donc t'as grandi toi ! » s'exclama la jeune femme en se penchant pour voir son filleul de presque trois ans, accroché à ses pieds.
- « Ui ça va tata. Tu veux enir voir ma chambe ? » demanda-t-il d'un ton angélique.

Elle semblait hésitante, ne sachant que trop faire avec ses bagages, mais il était déjà trop tard, puisque le petit Axel, la tenant par la main, l'avait déjà entraîné dans les escaliers.

- « Legade, legade, my brother ! » fit le petit blondinet, avec un certain accent.
- « Your brother, Axel ? Where is he ? » en effet, les deux étaient auprès du berceau du bébé, mais ce dernier ne s'y trouvait pas.
- « I have him. » retentit une voix douce et malicieuse du fond de la pièce. Les deux se retournèrent pour voir face à eux une jolie blonde qui tenait le nourrisson dans ses bras. « Tina ! » puis elle s'approcha de cette dernière, avant de lui faire une légère accolade, afin de ne pas écraser le bébé. « Alors, ton vol ? »
- « Ça va, ça va. Un peu fatiguée, j'ai dormi pour une fois. » puis elle sourit au bébé « Forest, je vais te kidnapper de tata Cléa, il est temps de venir à moi. »
- « Oh non, pas tata Tina, c'est un monstre en réalité ! » répliqua l'autre d'un faux air dramatique.
- « Roh, arrête de donner une mauvaise image de moi à tout le monde, dès le plus jeune âge ! » puis elles se mirent toutes les deux à rire à tue-tête. « Tata Cléa, n'est qu'une sorcière, pour tout te dire ! »

La journée se déroula paisiblement après l'arrivée de la dernière invitée des Palmer.

Teresa, en soupirant doucement, éteignit la lumière dans la chambre du petit Axel avant de revenir au rez-de-chaussée, où Tina et Cléa étaient logées dans le canapé, faisant face à la télé.

- « Vous regardez quoi les filles ? » demanda l'hôte.
- « Uh.. honnêtement, je sais même pas. Une dame se faisant repeindre sa cuisine ? »
- « Yep. » approuva Cléa.
- « Oh.. bon bah, je vais me joindre à vous hein. » elle s'installa à côté de Tina « Sinon, Tina, tu veux aller en ville demain ? Cléa y est allée aujourd'hui, histoire d'explorer un peu, tout ça. »
- « Euh.. pourquoi pas ? Enfin, si t'as rien de mieux à faire, dans ce cas là j'peux t'accompagner, ça m'dérange pas. »
- « Non, non.. Mark déposera Axel à la crèche de toute façon. »

Un silence s'installa dans la pièce, toute la maison était plongée dans le noir, et la seule lumière émanait de la télévision.

- « Les filles.. » dit Cléa.
- « Ouais ? » répondirent les deux autres à l'unisson.
- « Vous voyez, aujourd'hui, quand j'suis allée en ville. Et ben, je me suis en quelque sorte perdue.. » un air confus s'affichait sur son visage, avant qu'un faible sourire y apparaisse « J'ai d'abord traversé tout plein de ruelles de votre quartier, et dans une petite ruelle y'avais des boutiques toutes mignonnes ! » elle s'arrêta « Et, puis, y'avais ce magasin aux allures assez sombres.. You'll find fortune at Mazina's ? » elle contempla le mur en face d'elle pendant une milliseconde avant de reprendre « Vous savez les magasins comme dans les films, avec les trucs de sorcière et tout ? Donc, bien sûr, me connaissant, vous vous doutez que je n'ai pas raté l'occasion de rentrer dedans.. Et devinez quoi ? »
- « Non quoi ? » répliqua Tina.
- « Oh mon dieu, t'es totalement folle. Je prête pas tellement attention à ces boutiques, elles sont paumées. » expliqua Teresa.
- « Bon, okay, j'suis rentrée, tranquille. Ça sentait le vieux, vous savez comme les grimoires poussiéreux dans les films ? »
- « T'as déjà sniffé un grimoire toi peut-être ? » se moqua la brune.
- « Bref. Y'avais une caisse, mais personne était là, franchement c'était paisible mais sinistre en même temps. C'était des étagères et des étagères de babioles ne servant à rien - ou du moins je croyais. » elle s'arrêta de nouveau « Je regardais un peu chaque chose, et puis une p'tite vieille sortie de nulle part s'est approchée de moi, c'était la vendeuse. Elle m'a montré des trucs et m'a expliqué à quoi elles servaient. Y'avais des choses improbables, comme des marionnettes pour convoquer le diable, ou encore une radio pour parler aux morts, ou des trucs du genre. C'était impressionnant mais flippant, en plus la vieille racontait ça d'une manière ! Du coup, j'me suis dit, j'vais pas sortir les mains vides, alors j'ai opté pour classique, et.. tadam ! » elle brandissait à la main une assez grosse boîte marron sur laquelle était inscrit en argenté « Ouija »

Teresa eut un petit rictus, tandis que Tina fixa la boîte.
- « Oh mon dieu un ouija board ! » s'écria la jeune femme, avant d'attraper la boîte dans ses mains « Tu t'rappelle quand on a failli en faire en Italie ? C'était super bien, avant que ma mère arrive... » puis elle afficha une fausse moue.
- « Ah oui ! J'ai sérieusement cru qu'Éléonore allait tout balancer à ma mère. Merci Dieu elle ne l'a pas fait, sinon c'est moi que vous seriez en train de contacter sur le ouija maintenant. » rigola Cléa « Bon, vous êtes partantes ? »
- « Quoi, maintenant ? » demanda Teresa toute hébétée.
- « Bah oui, en plus on est dans la bonne mood là. Regarde, il fait tout noir. »
- « Euh... j'sais pas trop.. » l'hôte était décidément indécise et assez effrayée à l'idée de faire du spiritualisme.
- « Allez quoi, une fois, après on le range, et Axel le retrouvera dans le garage quand il aura seize ans et plein de potes ! » suggéra Cléa à son amie.
- « Alors ça, » dit-elle en se retournant brusquement vers cette dernière « il en est hors de question ! Axel ne trouvera rien, puisqu'on la jettera dès ce soir. »
- « Roh, t'es pas fun. » répliqua Cléa.
- « Allez quoi, Tez, juste ce soir » rétorqua Tina en faveur de l'autre blonde « Et, puis, Cléa promet de le jeter ce soir même après le jeu. » elle pivota sa tête afin de fixer Cléa dans les yeux avec insistance « Pas vrai, Cléa ? »
- « Pfff... okay. Ce soir, je promet chef. » et elle leva la main pour se moquer de Teresa, qui haussa les yeux au ciel.
- « Bon alors, on joue ce soir ou demain ? » s'excita la jeune Pevensie.

Après avoir déballé la table de jeu, et avoir lu et relu les règles, les trois acolytes étaient enfin prêtes à se lancer dedans.

- «...faut pas demander qui s'est aussi. Sauf si tu veux le mettre en colère. » lisait Tina du petit prospectus entre ses mains.
- « Gotcha. » répondit Teresa.
- « Qui s'en fiche des règles de toute façon, faut juste savoir les bases ! » s'impatienta Cléa.
- « Eum, sauf si tu veux te faire posséder après, y'a pas d'problèmes Cléa. » ria Tina en laissant le papier sur la table basse où tout était installé.
- « Allez les filles, mettez vos doigts sur ce verre. » s'exclama Cléa en retournant le verre au milieu du plateau.

Les deux autres, l'une assez méfiante, posa son doigt lentement sur le dos du verre, tandis que Tina, qui se sentait courageuse, positionna son index sur le verre d'une rapidité extrême. Quand elles pensaient enfin que tout était prêt, Cléa se recula en déclarant « Il faut éteindre la télé, et mettre des bougies à la place, t'en a, les grosses bougies ambiantes ? »
- « Euh, ouais sûrement quelque part. Regarde dans l'armoire là-bas. » répondit Teresa en pointant l'endroit du doigt.

Puis, les bougies allumées et tout le monde en place, le jeu commença.

- « Vas-y en premier Cléa. »
- « Non, toi Tina. »
- « Non, j'suis d'accord, vas-y en premier Cléa, s'était ton idée » ironisa l'australienne.
- « Bon. » elle fit un moment de pause « Attendez.. on lui parle en français ou en anglais, parce qu'on est en Australie, donc techniquement... c'est des fantômes australiens ? »
- « Bah non, mais l'endroit où ils sont, ils sont mélangés j'pense. » expliqua Tina.
- « Tous mélangés ? Mais comment on sait s'il nous comprends ? »
- « Bah, p'tetre que quand t'es mort tu comprends toutes les langues. »
- « Techniquement... la planche vient d'Australie. » ajouta Teresa.
- « On est d'accord ! » fit Cléa.
- « Alors parle lui en anglais et demande s'il parle français, c'est pas plus compliqué que ça. » répondit Tina pour mettre fin au débat.

Cléa se racla la gorge pour commencer.

- « Spirit, or whatever you are, are you there ? »

Pas de réponse.

- « Hello ? Is anybody here ? Hello ? »
- « J'pense que ton fantôme dort, Cléa. » ria Teresa.
- « Laisse-moi réessayer. » puis elle reprit « Is anybody here ? »
- « Peut-être on est pas tombé sur un fantôme anglais, c'est tout ? » demanda Tina « J'peux essayer ? »
- « Ouais. »
- « Hello, dear whoever. If you're here, nicely give us a hint. »

→ Adelaide, Australie, maison des Palmer-Webber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» pourcentage d'humidité pour une maison
» chambre maison bleue de chez aubert
» question visite maison avant signature
» mélange à crêpe maison
» Le Havre. La Maison des arts du récit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Bluebell :: ► Autres destinations :: ∞ L'Océanie-